Présentation de l’Association Centre Hérault

Un accompagnement personnalisé au coeur de Pézenas

L’Association Centre Hérault située à Pézenas (34) est une association à but non lucratif régie par la loi 1901. 

C’est une Association de parents et d’amis née de l’engagement d’hommes et de femmes, qui ont eu le désir de s’associer pour s’entraider et aider leurs enfants en situation de handicap mental à grandir et à s’épanouir.

L’historique de l’association remonte à 1966 : les initiateurs sont M. et Mme CAZOTTES, parents d’une personne déficiente intellectuelle. Avec d’autres parents, ils prennent en charge leur enfant et créent en 1968, au sein de l’AFDAIM, une section de la basse vallée de l’Hérault.

Les principales dates de l’histoire de l’A.C.H. sont :

  • 1969 : La mairie de Nézignan l’Évêque cède la Maison du peuple à l’association, par bail emphytéotique (ex. presbytère).
  • 1972 : Création d’un C.A.T. (Centre d’Aide par le Travail) dans le bâtiment de Nézignan l’Évêque.
  • 1978 : Suite à l’éclatement de l’AFDAIM,  la section devient l’ASSOCIATION CENTRE HÉRAULT POUR L’AIDE AUX INFIRMES MENTAUX (A.C.H.A.I.M.).
  • 1979/1982 : Mise en place avec le Comité PERCE NEIGE d’un projet C.A.T./Foyers. La Mairie de Pézenas cède par bail emphytéotique l’ancienne gendarmerie.
  • 1983 : Le foyer d’hébergement « Maison Perce Neige » ouvre ses portes et le C.A.T. s’installe sur l’emplacement de l’ancienne Gare du Midi (location SNCF).
  • 1984 : Inauguration des établissements par M. Lino Ventura et achat d’une propriété sise rue Laennec, face au foyer. (Anciennement Maison CAMPO).
  • 1987 : Création de l’atelier et du foyer occupationnel dans les locaux de Nézignan l’Évêque. Ils sont inaugurés en 1988 par Mme Ventura et Michel Drucker.
  • 1989 : L’association prend le nom « Association Centre Hérault Perce Neige » et achète le terrain SNCF « Les amandiers », contiguë au C.A.T.
  • 1990 : Création du Service d’Accompagnement à la Vie Sociale (S.A.V.S.) et déplacement de l’atelier occupationnel dans des locaux sis sur le terrain du C.A.T.
  • 1992 : L’Association refuse de signer la charte Perce Neige et devient l’Association Centre Hérault (A.C.H.
  • 1998 : L’Atelier Thérapeutique Occupationnel (A.T.O.) intègre de nouveaux locaux au 12 rue Laennec, près du siège administratif et associatif. Au C.A.T. construction et mise en service d’un atelier Cuisine / Restauration.
  • 2001 – 2002 : Ouverture de l’atelier Blanchisserie. Fermeture de l’atelier FER.
  • 2005 : Le CAT devient ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail)
  • 2013 – 2014 : Ouverture d’un atelier Espaces Verts et fermeture de l’atelier Bois.
  • 2019 : Création de la Section Annexe de l’ESAT (SAESAT).

L’A.C.H. affirme que les personnes en situation de handicap mental ou psychique, comme toute personne valide, appartiennent à la communauté humaine et sociale. Elle fédère l’ensemble des parents, représentants légaux, amis, professionnels et partenaires, pour défendre les droits, les intérêts, la protection et l’épanouissement de toutes les personnes en situation de handicap accueillies.

Les principales valeurs qui fondent l’Association sont :

–     La dignité : Considérer la personne en situation de handicap comme une personne à part entière, ayant droit comme tous au respect et à la considération.

–     La famille : La famille est le point de repère de la personne en situation de handicap tout au long de sa vie, pour l’aider à s’épanouir, développer son autonomie et son insertion dans la société.

–     La citoyenneté : Elle se matérialise par la reconnaissance des droits et devoirs de la personne en situation de handicap et l’accessibilité au sens large (loisirs, travail, santé…). Il appartient donc à la solidarité collective de compenser ses manques pour mieux l’accompagner.

–     Le respect : L’Association a pour mission :

  • de promouvoir le respect et la tolérance à l’égard des personnes handicapées mentales,
  • de les reconnaître comme des personnes ayant des envies, des désirs, des opinions,
  • de leur permettre de les réaliser au mieux, à tout moment, en tous lieux, pour une meilleure intégration et compréhension entre les individus.

–     La solidarité : La solidarité est indispensable. Elle s’exprime principalement par l’entraide et le soutien aux familles face aux problématiques de la vie quotidienne et à l’avenir des personnes en situation de handicap.

La personne en situation de handicap est TOUJOURS au cœur du dispositif.